ingénieur

ingénieur [ ɛ̃ʒenjɶr ] n.
• 1556; a. fr. engeigneur, de engin « machine de guerre »
1 N. m. Vx Constructeur, inventeur d'engins de guerre ( génie).
2(XVIIe-XVIIIe) Mod. Personne qui a reçu une formation scientifique et technique la rendant apte à diriger certains travaux, à participer à des recherches. « L'ingénieur [...] est un homme qui s'est spécialisé dans la mise en œuvre de certaines applications de la science » (Broglie). École, diplôme d'ingénieur. Elle est ingénieur. Une ingénieur. Madame X..., ingénieur civile. Ingénieur chimiste. Ingénieur des Mines, des Ponts et Chaussées, des Travaux Publics. Ingénieur agronome, chimiste, électricien, géographe, hydraulicien, hydrographe, mécanicien. Ingénieur (de) procédé. Des ingénieurs conseil. Inform. Ingénieur système : ingénieur qui a un rôle de conseiller et participe à la mise en place du système. Ingénieur de la connaissance : ingénieur spécialisé en informatique et en intelligence artificielle. — Électron. Ingénieur de recherche. Ingénieur de fabrication, de mesures et tests. Ingénieur d'études-développement. Ingénieur du son. Appos. Femme ingénieur.

ingénieur nom masculin (de l'ancien français engigneor, constructeur d'engins de guerre, avec l'influence de s'ingénier) Personne que ses connaissances rendent apte à occuper des fonctions scientifiques ou techniques actives en vue de prévoir, créer, organiser, diriger, contrôler les travaux qui en découlent, ainsi qu'à y tenir un rôle de cadre. Titre donné à quelqu'un qui a accompli certaines études et a obtenu un diplôme en vue de l'exercice de ce métier. Autrefois, officier du génie. ● ingénieur (citations) nom masculin (de l'ancien français engigneor, constructeur d'engins de guerre, avec l'influence de s'ingénier) Marcel Pagnol Aubagne 1895-Paris 1974 Il faut se méfier des ingénieurs, ça commence par la machine à coudre, ça finit par la bombe atomique. Critique des critiques Nagelingénieur (difficultés) nom masculin (de l'ancien français engigneor, constructeur d'engins de guerre, avec l'influence de s'ingénier) Orthographe Sans trait d'union : ingénieur agronome, ingénieur chimiste, ingénieur hydrographe, ingénieur météorologue. Avec un trait d'union : ingénieur-conseil, ingénieur-docteur, ingé-nieur-expert. - Plur. : des ingénieurs-conseils, des ingénieurs-docteurs, des ingénieurs-experts. Emploi Toujours masculin, même pour désigner une femme : Martine Balto est un brillant ingénieur. Recommandation Lorsqu'il est nécessaire de préciser que l'ingénieur dont on parle est du sexe féminin, dire ou écrire une femme ingénieur (ou un ingénieur femme). ● ingénieur (expressions) nom masculin (de l'ancien français engigneor, constructeur d'engins de guerre, avec l'influence de s'ingénier) Ingénieur de bureau d'études, commercial, d'entretien, d'essai, de sécurité, etc., ingénieur exerçant un travail particulier bien défini dans son emploi. Ingénieur chimiste, électricien, frigoriste, des travaux publics, etc., ingénieur diplômé d'une école spécialisée de chimie, d'électricité, etc. Ingénieur civil, ingénieur diplômé exerçant une activité dans le domaine privé. Ingénieur de l'État, ingénieur appartenant à un corps de l'État (Génie maritime, Mines, Ponts et Chaussées, etc.). Ingénieur géographe, ingénieur spécialisé dans les travaux cartographiques. Ingénieur du son, technicien responsable de l'enregistrement du son lors du tournage d'un film et qui assure ensuite le suivi des opérations techniques relatives à l'élaboration de la bande sonore. Ingénieur système, ingénieur informaticien spécialisé dans la conception, la production, l'utilisation et la maintenance de systèmes d'exploitation d'ordinateurs. Ingénieur des travaux maritimes, membre d'un corps militaire d'ingénieurs, créé par la loi du 23 juillet 1960 et chargé de la gestion et de l'entretien du domaine immobilier de la Marine nationale. Ingénieur de l'armement (I.A.), membre d'un corps militaire d'ingénieurs, chargé de l'élaboration et de la réalisation des programmes d'armement.

ingénieur
n. m. Personne capable, grâce à ses connaissances et ses compétences techniques et scientifiques, de concevoir des ouvrages et des machines, d'organiser ou de diriger des unités de production ou des chantiers. Ingénieur des travaux publics, des ponts et chaussées.
Ingénieur agronome.
Ingénieur du son.
|| Ingénieur-conseil: ingénieur établi à son compte, capable d'apporter des conseils lors de la conception et de la réalisation d'ouvrages et d'installations. Des ingénieurs-conseils.

⇒INGÉNIEUR, subst. masc.
A. — Vx. Celui qui construisait ou inventait des machines de guerre ou qui assurait la conception et l'exécution des ouvrages de fortification ou de siège des places fortes. Napoléon (...) [à un secrétaire] Écrivez : « Des ingénieurs seront envoyés sur les routes et dans les places du Nord. » (DUMAS père, Napoléon, 1831, IV, 1, p. 78). Les confédérés (...) manquaient (...) de machines de guerre et d'ingénieurs pour les sièges (MÉRIMÉE, Essai guerre soc., 1841, p. 93).
B. — Moderne
1. Personne qui assure à un très haut niveau de technique un travail de création, d'organisation, de direction dans le domaine industriel :
1. ... aujourd'hui encore de simples ouvriers, sans culture scientifique, trouvent des perfectionnements auxquels de savants ingénieurs n'avaient pas pensé. L'invention mécanique est un don naturel.
BERGSON, Deux sources, 1932, p. 325.
SYNT. Ingénieur civil, militaire; ingénieur d'État; ingénieur en chef; ingénieur des arts et métiers, des ponts et chaussées, des services; diplôme d'ingénieur; école, formation d'ingénieurs.
[Avec ou sans trait d'union] Ingénieur chimiste, ingénieur géographe. M. Hanotaux était un ingénieur-métallurgiste ayant présidé à la construction d'une voie ferrée défectueuse (MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. 227). Ce jeune Turc, dur et soupçconneux, fort intelligent aussi, s'en laissait imposer par la réputation scientifique de l'ingénieur agronome (THARAUD, An prochain, 1924, p. 253). Le nom de Meynestrel était lié aux débuts de l'aviation. À la fois pilote et ingénieur-mécanicien (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 23).
En appos. avec valeur adj. Élèves ingénieurs. Des élèves ingénieurs à titre étranger peuvent être admis sur examen spécial (Encyclop. éduc., 1960, p. 235).
P. anal. :
2. Savez-vous le nom du physicien qui a enseigné, à ce singulier ingénieur [le castor], les lois de l'hydraulique, qui l'a rendu si habile avec ses deux dents incisives et sa queue aplatie?
CHATEAUBR., Génie, t. 2, 1803, p. 168.
P. métaph. Il y avait en lui une sorte de Duranty catholique, mais plus dogmatique et plus aigu, un manieur expérimenté de loupe, un ingénieur savant de l'âme (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 205).
Spécialement
Ingénieur(-)conseil. ,,Professionnel qui donne des conseils, établit des projets, suit des travaux, assiste aux expertises dans le cadre d'activités relevant du métier d'ingénieur`` (BARR. 1974). Lui, depuis des années, n'avait qu'un rêve, être l'ingénieur conseil d'une grande maison de crédit (ZOLA, Argent, 1891, p. 117).
CIN., RADIO, TÉLÉV. Ingénieur du son. Ingénieur électricien spécialisé dans les techniques du son et de l'enregistrement sonore (d'apr. Media 1971). Ils ont disposé le microphone dans une ambiance spéciale (...) ils ont enfin corrigé (...) au moment de l'enregistrement, les sons venus du microphone — les ingénieurs du son ont été créés à cet effet (WICART, Chanteur, 1931, p. 370).
2. Titre ou grade donné à une personne en fonction de sa qualification dans une fonction ou un emploi ou sur le vu d'un diplôme sanctionnant cette qualification. Ingénieur au C.N.R.S.
Ingénieur-docteur. Titre universitaire délivré à des ingénieurs ou à des techniciens qui ont soutenu une thèse après deux années de recherches dans un laboratoire scientifique (d'apr. Lar. Lang. fr.).
Rem. Ingénieur n'a pas de fém. Une femme ingénieur. (Dict. XXe s.).
REM. 1. Ingéniorat, subst. masc. État d'ingénieur. Il y a de très sérieux, de très authentiques parisiens dans l'industrie, l'ingéniorat ou le commerce, dans les chemins de fer ou la parfumerie (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p. 176). 2. Ingénierie, subst. fém. ,,Ensemble des fonctions allant de la conception et des études à la responsabilité de la construction et au contrôle des équipements d'une installation technique ou industrielle (en anglais : engineering)`` (Arrêté du 12 janv. 1973 ds Lang. fr., Paris, J.O., 1980, p. 21). 3. Ingénieurerie, subst. fém., var. de ingénierie. (Ds GILB. 1971).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1537-40 (Comptes des bâtiments du roi, éd. L. de Laborde, t. 1, pp. 132-133 : A Jean Albo, orlogeur et ingénieur du pais de Provence, pour avoir vacqué, luy et ses compagnons, ou fait des tuyaux et engins qu'il a fait et entend faire pour servir à faire monter et descendre les eaux des puis audit lieu de Fontainebleau, pour conduire et faire aller lesdites eaux ès jardins, offices et autres endroits dudit lieu). Réfection, d'apr. ingénier, de l'a. m. fr. engigneor « constructeur d'engins de guerre » (attesté de ca 1155, WACE, Brut, éd. I. Arnold, 329, au XIVe s., v. GDF. et T.-L.), dér. de engin; cette réfection est prob. due à la volonté de séparer le mot de l'anc. verbe engignier « tromper », attesté jusqu'au début du XVIIe s. (v. FEW t. 4, p. 686 a, et BL.-W.1-5). Fréq. abs. littér. : 1 396. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 433, b) 5 739; XXe s. : a) 1 505, b) 1 586. Bbg. AGRON (P.). C'est un métier que fabriquer des mots. Leb. Spr. 1977, t. 22, pp. 3-8, passim. - DUBUC (R.). Au Dossier des métiers de l'informat. Meta. 1976, t. 21, p. 259. - QUEM. DDL t. 15. - RAUHUT (F.) « Ingenieur ». Germ. rom. Mon. 1942, t. 30, pp. 135-137.

ingénieur [ɛ̃ʒenjœʀ] n. m.
ÉTYM. 1556; anc. franç. engeigneur, de engin « machine de guerre »; empr., selon Brunot, à l'ital. ingegnere.
1 Vx. Constructeur, inventeur d'engins de guerre; homme qui conduit des travaux ou des ouvrages pour attaquer ou défendre une place forte. || Vauban fut un grand ingénieur (→ Bâtir, cit. 15).
1 Ce château neuf est appelé autrement le fort Guillaume (…) M. de Vauban a admiré lui-même la beauté de cet ouvrage. L'ingénieur qui l'a tracé, et qui a conduit tout ce qu'on y a fait, est un Hollandais nommé Cohorne.
Racine, Lettres, 102, 24 juin 1692.
2 (…) vous êtes couché sur l'état en qualité d'ingénieur des troupes de débarquement : ce qui vous convient d'autant mieux que le génie étant votre première destination, je sais que vous l'avez appris dès votre enfance.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, III, Lettre XXV.
2 a (XVIIe-XVIIIe). Vx. Personne qui élabore, dresse les plans d'ouvrages d'art, de machines, et, parfois, en dirige, en surveille l'exécution. Architecte (→ Fournir, cit. 13; gorge, cit. 30).
b Mod. Personne qui a reçu une formation scientifique et technique le rendant apte à diriger certains travaux, à participer à des recherches. || La délivrance du titre d'ingénieur est réglementée par la loi du 10 juillet 1934 et le décret du 23 mai 1951. || Femme ingénieur (appos.). || Monsieur X, madame X, ingénieur.(Devant un nom propre). || L'ingénieur Legrand (ne correspond pas à l'usage normal en français).Ingénieur civil. || Ingénieur breveté (cit. 1). || Ingénieur diplômé de l'École polytechnique, de l'École centrale. || Ingénieur de l'aéronautique ( Aviation), des arts et métiers, des constructions navales, des eaux et forêts, du génie civil, de la marine, des mines, des ponts et chaussées, des travaux publics. || Ingénieur acousticien, agronome, chimiste, électricien, géographe, hydrographe, mécanicien (→ Dispositif, cit. 3), opticien. || Ingénieur spécialisé en hydraulique (cit. 2) : hydraulicien. || Ingénieur en chef. Directeur. || Ingénieur-conseil ( Conseil). || Ingénieur commercial : cadre ayant une formation d'ingénieur, chargé de promouvoir la vente de matériel, de procédés techniques. || « Maussade pour les analystes et les ingénieurs d'études (…) la situation est au beau temps pour les ingénieurs-systèmes (sic) et pour les ingénieurs commerciaux (en informatique) » (l'Express, 21 mars 1981, p. 106).(1934, in D. D. L.). Spécialt (cin. et radio). || Ingénieur du son.
REM. Le féminin ingénieure n'est pas entré dans l'usage. On dit : elle est ingénieur. Madame X, ingénieur chimiste mais on évitera l'emploi au féminin : une ingénieur, l'ingénieur est compétente. La forme ingénieure (cf. Prieur, prieure) est virtuelle.
3 L'ingénieur est, en quelque sorte par définition, un homme qui s'est spécialisé dans la mise en œuvre de certaines applications de la science. Cette seule définition suffit à montrer qu'à l'heure actuelle l'ingénieur doit posséder des connaissances scientifiques très vastes et très précises (…) Dans la pratique, cette nécessité pour l'ingénieur contemporain de connaître les derniers résultats de la science et tout l'ensemble de leurs acquisitions passées se traduit par une élévation constante et nécessaire du niveau des études dans les Écoles d'ingénieurs et par le caractère de plus en plus approfondi, du point de vue scientifique, des travaux qu'ils ont ensuite à effectuer. Il n'est pas étonnant dans ces conditions que les ingénieurs soient amenés, sans s'écarter du but essentiellement pratique de leur tâche, mais au contraire pour mieux remplir cette tâche, à entreprendre fréquemment des recherches à caractère scientifique et à apporter ainsi des contributions de plus en plus importantes au développement de la science pure (…) Dans les domaines si importants aujourd'hui de l'Électrotechnique et de la Radio-électricité, les ingénieurs apportent constamment au progrès de la science presque autant de contributions essentielles que les savants de profession (…)
L. de Broglie, Nouvelles perspectives en microphysique, Le rôle de l'ingénieur…, p. 264.
Sciences de l'ingénieur, pour l'ingénieur : ensemble des connaissances scientifiques applicables aux techniques industrielles. || Sciences physiques, biologiques pour l'ingénieur.
c Didact. (en attribut). Personne qui a l'esprit technologique, le goût des objets techniques, de la technicité.
4 Comte est ingénieur. Derrière sa théorie de l'action, on entrevoit la machine-outil, la locomotive.
Sartre, Situations I, p. 194.
d Admin. Agent du Centre national de la recherche scientifique français, recruté sur diplôme et chargé de tâches scientifiques, mais n'ayant pas le statut de chercheur. || Les ingénieurs, techniciens et administratifs (I. T. A.) du C. N. R. S.
Ingénieur-docteur : ingénieur, technicien ayant soutenu une thèse.
tableau Noms de métiers.
COMP. Sous-ingénieur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ingenieur — (Abk.: Ing.) ist die Bezeichnung für auf technischem Gebiet arbeitende, wissenschaftlich ausgebildete Fachleute. Ingenieure sind in einer von vielen technischen Fachrichtungen ausgebildet und tätig. Zum Beispiel gehören in den technischen… …   Deutsch Wikipedia

  • Ingenieur — Ingénieur Ingénieur Appellation(s) INGÉNIEUR Secteur(s) d activité Industrie, Médical, Architecture, Finance, Logistique, Agriculture... Compétences requises …   Wikipédia en Français

  • Ingénieur — Appellation(s) Ingénieur Secteur(s) d activité Industrie, Médical, Génie civil, Aérospatial, Finance, Logistique, Agronomie …   Wikipédia en Français

  • Ingenieur — Sm std. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus it. ingegnere Kriegsbaumeister und (später) aus frz. ingénieur, zu l. ingenium n. sinnreiche Erfindung, Scharfsinn , später auch Kriegsmaschine , zu l. gignere hervorbringen und l. in . In der Neuzeit… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • ingenieur — Ingenieur. s. m. Celuy qui invente, qui trace, & qui conduit des travaux & des ouvrages pour l attaque, ou pour la defense des places. Habile Ingenieur. bon Ingenieur. cet Ingenieur a tracé ce bastion, a conduit ces travaux …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Ingenieur — »auf einer Hoch oder Fachschule ausgebildeter Techniker«: Das Fremdwort ist seit dem 16. Jh. bezeugt, anfangs in der Form ingegnier (< it. ingegnere), die um 1600 von der frz. Form (frz. ingénieur) abgelöst wurde. Als Ersatzwort für… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Ingenieur(in) — [Aufbauwortschatz (Rating 1500 3200)] Bsp.: • Sein Sohn will Ingenieur werden. • Er ist ein Ingenieur aus Dresden …   Deutsch Wörterbuch

  • Ingenieur — (franz., v. lat. ingenium, Kriegsmaschine), der Verwalter, Werkmeister der Kriegsmaschinen und Geschütze, später Kriegsbaumeister und Offizier des Ingenieur oder Pionierkorps. Im nichtmilitärischen Sinne versteht man unter I. den auf einer… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ingenieur — [Network (Rating 5600 9600)] Auch: • Ingenieurin Bsp.: • Er ist technischer Ingenieur …   Deutsch Wörterbuch

  • Ingenieur — (fr., spr. Ängscheniöhr), 1) zuerst so v.w. Artillerist u. Artillerieoffizier, später, als sich die Geschützkunst u. die Kriegsbaukunst wissenschaftlich von einander sonderten, 2) ein sich mit Erbauung der Festungen u. Schanzen beschäftigender… …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.